Données médicales > Recherches à effectuer

Voici la liste des examens et recherches
que vous pouvez faire effectuer.


Suite aux demandes de certains d'entre vous et avec ce que nous savons maintenant, nous vous conseillons de vous faire prescrire tous les examens médicaux ci-dessous (en plus des bilans sanguins habituels).



Dr. Gérard PELLO : tient à rappeler la formulation exacte de la recherche sur les organophosphorés (cela concerne les risques chimiques - Beaucoup d'adhérents sont positifs à cette recherche).

Dosage :
Acétyle Cholinestérase Globulaire,
Acétyle Cholinestérase Plasmatique,
Butyryl Cholinestérase Globulaire,
Butyryl Cholinestérase Plasmatique.

A prélever sur 2 tubes citratés et envoyés en Chronopost au :

Laboratoire de Pharmacologie et toxicologie
Clinique du Pr. MONTASTRUC
Hôpital RANGUEIL
1, avenue J. POULHES TSA 50032.
31059 TOULOUSE CEDEX 9.

Pour information :

Dr. Gérard PELLO
6 rue MAURAN
82500 BEAUMONT DE LOMAGNE.


05.63.26.48.70
pellogmed@aol.com




Syndrome de FATIGUE CHRONIQUE

Télécharger le fichier (powerpoint - 60Ko)

Laboratoire Français Indépendant
4 montée de la Butte
69001 Lyon
Tél : 04.78.30.99.31



URANIUM APPAUVRI et NANOPARTICULES

Après la guerre du Golfe de 1991, beaucoup de personnes (scientifiques, vétérans, antinucléaires) ont accusé, AVEC RAISON, les particules nocives générées par l'U.A. (Uranium Appauvri) lors de l'impact de ce type de munition contre la cible. Les effets de ces particules, inhalées, avalées ou entrant dans le corps par une plaie, sont maintenant bien connus. Il faut combattre l'usage des munitions à l'UA, génératrices de ces nano particules nocives ! Mais l'UA n'est pas le seul générateur de nano particules nocives qui entrent dans le corps humain, par les mêmes chemins. C'est en cela que la découverte des scientifiques italiens EST EXTREMEMENT IMPORTANTE car elle explique UNE PARTIE NON NEGLIGEABLE des pathologies dont souffrent les vétérans et les populations civiles locales, surtout les CANCERS, les LEUCEMIES et les LYMPHOMES, lorsqu'ils ont été déclenchés par ces nano particules qu'ils retrouvent lors de leurs analyses des TISSUS MALADES qu'on leur envoie pour expertise.

RAPPEL: Les nano particules sont générées lors d'un IMPACT, d'une EXPLOSION ou d'un INCENDIE ATTEIGNANT 3000 degrés ou plus (c'est le cas d'un impact d'une munition à l'Uranium Appauvri ou au Tungstène).

L'Uranium Appauvri et/ou le Tungstène (dont sont fait les perforateurs des obus anti-char) sont DEUX METAUX LOURDS. Donc ils sont toxiques chimiquement lorsqu'ils pénètrent dans le corps humain. (Toxicité chimique comme pour le plomb qui est lui aussi un métal lourd.) Mais l'Uranium Appauvri est aussi une matière radioactive et ses résidus de poussières infiniment petites, de l'ordre du millionième de millimètre, bombardent de leur rayonnement alpha les cellules à l'intérieur du corps lorsqu'elles se logent dans les poumons ou dans les os de ceux qui les ont inhalées ou avalées.
Pour mieux comprendre ce phénomène, il faut savoir que des militaires français (dont certains de nos adhérents) et d'autres, italiens ont procédé en 1996, à des opérations de « nettoyage de terrain », en Bosnie, (opération SALAMANDRE, pour les Français et VULCANO, pour les Italiens) en faisant exploser des mines, des grenades et/ou des obus, ramassés ça et là, en les enterrant avec des bulldozers et en faisant ensuite tout sauter à l'aide de détonateurs. ILS ASSISTAIENT A CES EXPLOSIONS, en restant suffisamment proches pour que l'un de ces militaires puisse filmer tout cela. La K7 vidéo nous a été remise par un journaliste italien de la RAI (télévision italienne) en 2003. La plupart de ces militaires que ce journaliste a voulu retrouver sont maintenant soit morts, soit gravement malades (cancers, leucémies, lymphomes, naissances d'enfant atteint de malformation congénitale).

Le Dr Montanari écrivait récemment :
Cher Monsieur Acariès,

Vous nous connaissez: nous sommes des scientifiques. Nous avons contrôlé le tissu pulmonaire pathologique d'un soldat malade des poumons et la radioactivité était zéro. Mais il y avait beaucoup de particules.

Nous avons contrôlé la radioactivité directement sur place à Sarajevo et elle était normale, sauf dans trois endroits très limités, où elle était supérieure à la normale. Mais si vous venez chez nous, vous trouverez des places pareilles à Modena.

La raison pour laquelle nous ne trouvons pas d'uranium dans les tissus malades est très simple: les bombes ne contiennent qu'une très petite quantité d'uranium (ou, parfois, de tungstène), tandis que la quantité de matériaux frappés et volatilisés est énorme. Ainsi, l'uranium est dilué dans un très grand volume. C'est bien probable que l'uranium, qui est sans doute présent dans l'atmosphère après une explosion à l'UA, se fixe dans le tissu osseux, mais nous ne l'avons jamais trouvé dans le tissu pathologique.

Nous avons eu un cas de pathologie due à l'uranium: il ne s'agissait pas d'un militaire, mais plutôt d'une dame qui avait mangé de la salade qui avait poussé à côté d'une céramique pendant 30 ans, (certains émaux contiennent en effet de l'uranium) et les mêmes particules étaient sur la salade.

Nous avons trouvé les pathologies du "Syndrome" chez des civils et des moutons qui vivent (ou vivaient) dans les territoires d'un polygone de tir où ni l'UA, ni le tungstène ne sont utilisés.

-note d'Alain ACARIES -
Cette possibilité m'a été confirmée par un responsable NBC, ancien militaire, connaissant bien l'armement. La raison est qu'au point d'impact, la température atteint facilement 3000 degrés. Sur un champ de tirs, le nombre de munitions tirées est tel qu'il y a accumulation de nano particules, donc DANGER !- Dans ces exemples, la nocivité chimique l'emporte sur la nocivité radiologique… mais cela ne veut pas dire qu'elle n'existe pas dans le cas de l'Uranium Appauvri. Voir ce que disent Maurice Eugêne ANDRE et bien d'autres scientifiques à ce sujet.

Nous avons publié nos résultats sur les nano pathologies dans des journaux scientifiques prestigieux. Il y a deux semaines, nous avons publié un chapitre dans un livre américain de pathologie et la présentation était du Professeur Smalley, Prix Nobel de Chimie 1996. Veuillez agréer, Monsieur Acaries, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Stefano Montanari


Dr GATTI
Dr MONTANARI

NANODIAGNOSTIC SRL
Via E. FERMI, 1/L
41057 SAN VITO DI SPILAMBERTO(MODENA)
ITALIY

:+39 059 798778
Fax :+39 0597579182
info@nanodiagnostics.it

Références
1) A.M. Gatti, F. Rivasi Biomaterials 23(11), 2381 (2002).
2) A.M.Gatti Biomaterials. 25(3), 385 (2004)
3) A.M Gatti. Transactions of the 28th annual meeting in Biomaterials, Tampa (Florida) (2002), p.616.
4) A. M. Gatti, S. Montanari ===> http://members.xoom.virgilio.it/larchivio /sindromebalcani.htm, 8-2-2004
5) A. Nemmar, B. Vanquickenborne, M.F. Hoylaerts, B.Nemery, Circulation, 105(4),411 (2002).


Nanoparticules de mercure-sélénium trouvées par le Dr GATTI, dans la biopsie de rein d'un soldat affecté par une maladie de la guerre du Golfe.


Section d' un ganglion lymphatique d' un civil de Sarajevo affecté par la maladie de Hodgkin (Lymphome).



Le professeur Garth Nicholson, spécialiste en biophysique moléculaire est un nom célèbre dans le monde de la recherche sur le cancer. En 1993 il lance, aux USA, une vaste étude sur les maladies de la guerre du Golfe. En 1994, il découvre que 40 % des vétérans de la guerre du Golfe malades étaient porteurs d'un virus très virulent et contagieux : le Mycoplasma fermentans incognitus. Ce virus, apparenté aux bactéries, a été détecté pour la première fois par un autre scientifique dans le sang de malades du SIDA. Comme ce virus pénètre dans les cellules, il est difficile à détecter.

La technique PCR (Polymérase Chain Réaction) permet de l'identifier.

Denise Nichols, Vice-Présidente de l'une des plus importantes associations de vétérans américains (Vietnam et Golfe) nous écrivait récemment qu'il faudrait faire, à tous les vétérans due la guerre du Golfe, des examens simples et peu coûteux tels que :

Dans le sang :

Recherche des taux de triglycérides ou de cholestérol ; jusqu'à 1000 fois supérieurs à la normale chez des vétérans malades.
Etudier aussi des problèmes d'hyper coagulation. Ces anomalies expliqueraient les problèmes cardiaques.

Rechercher aussi les manques de magnésium ou de vitamine B12.

Passer un scanner (spectrométrie de masse). Ce scanner peut documenter sur l'état des cellules du cerveau détruites. C'est ce qu'a cherché le Dr Abou Donia chez des rats exposés à un composé de produits chimiques identiques à ceux donnés, de manière préventive, aux soldats lors de la guerre du Golfe.

Pour l'uranium appauvri, si les analyses d'urine sont négatives, on peut encore rechercher l'uranium dans les os, par biopsie osseuse.
L' uranium reste fixé plus longtemps dans les os alors que les urines n' en contiennent pratiquement plus.



MYOFASCIITE À MACROPHAGES

Symptômes : Douleurs musculaires. Douleurs articulaires. Faiblesse musculaire. Asthénie. (grande fatigue générale, épuisement) Fièvre. Augmentation de C.P.K.

Pourquoi faut-il rechercher la myofasciite à macrophages chez les vétérans de la guerre du Golfe ?

Les exigences de la vie militaire oblige les soldats à se soumettre obligatoirement à un certain nombre de vaccinations réglementaires pour les départs en Opex. Ces vaccinations peuvent être la cause, pour certains d'entre nous, de nos problèmes de santé. Le GERMMAD (Groupe d'Étude et de recherche sur les Maladies Musculaires Auto-Immunes et Dysimmunitaire) a identifié pour la première fois cette pathologie en 1993. L'aluminium contenu dans les vaccins serait responsable de la myofasciite à macrophages. Certains pensent aussi à la Sclérose en plaques. Apparemment, dans le plus grand secret, les laboratoires pharmaceutiques auraient diminué depuis quelques années, le dosage d'aluminium dans leur vaccin. Il s'agit surtout du vaccin contre l'hépatite B.

En effet, certains vaccins contiennent des adjuvants d'aluminium qui sont à l'origine de cette maladie. En juin 2000, le Pr. Romain GHÉRARDI émettait l'hypothèse que les maux dont souffrent certains vétérans de la guerre du Golfe, pourraient être dus à ces vaccins. Aujourd'hui, nous savons qu'un de nos adhérents qui a effectué cette recherche par une biopsie musculaire est atteint de cette maladie. (Myofasciite à macrophages).

Les spécialistes de la maladie : GERMMAD

Pr. Patrick CHERIN

service de médecine interne

C.H.U Pitié-Salpétrière
47, Bl de L'hôpital
75013 PARIS

01.42.16.10.51
Fax 01.42.16.10.58

patrick.cherin@psl.ap-hop-paris.fr
Pr. Romain GHÉRARDI

département de pathologie

C.H.U. Henri MONDOR
94000 CRÉTEIL


01.49.81.36.62
Fax 01.49.81.36.42

romain.gherardi@hmn.ap-hop-paris.fr
Dr. Jérôme AUTHIER

département de pathologie

C.HU. Henri MONDOR
94000 CRÉTEIL.
Pr. Jean-François PÉLISSIER

faculté de médecine de la Timone
27 Bl. Jean MOULIN
13385 MARSEILLE CEDEX

04.91.32.44.43
Fax 04.91.25.42.32
Pr. Michel PLUOT

REIMS C.H.U. Robert DEBRÉ
laboratoire d'anatomie pathologique.
Pr. Marie-Bernadette DELISLE

TOULOUSE C.H.U. de Rangueil
laboratoire d'anatomie et cytologie pathologique.
Dr. BRAMBILLA.

Chef de service

Laboratoire de Pathologie Cellulaire
A l'attention de Paulette MEZIN
BP 217
38043 GRENOBLE CEDEX 9


04.76.76.54.86 Poste : 63271
Fax 04.76.76.59.49
Pour en savoir plus :
Association d'Entre aide aux Malades
de la Myofasciite à Macrophages.

Patricia BASLÉ Présidente
25 rue de VERDUN
21350 VITTEAUX

03.80.33.92.98 (le matin uniquement)

patouvite@aol.com
Myofass@aol.com
http://asso.e3m.free.fr


TABLEAU 1 :
Liste des vaccins contenant des sels d'aluminium.
Vaccins commercialisés Vaccins dont la commercialisation est arrêtée
AVAXIN
vaccin inactivé contre l'hépatite A, suspension inj. (IM)/ D.T.COQ suspension injectable

DIFTAVAX ADULTE
vaccin diphtérique et tétanique absorbé suspension injectable [rés. Usage hosp.]

ENGERIX B 10 ENF-NOUR
vaccin contre l'hépatite B suspension injectable IM

ENGERIX B 20 ADULTES
vaccin contre l'hépatite B suspension injectable IM

GENHEVAC B PASTEUR
suspension injectable IM/ HAVRIX ADULTES 1440/U1ml suspension injectable IM/ HAVRIX ENT-NOUR 720 U/0.5 ml suspension injectable IM

HB VAX DNA
susp inj IM 10 µg/ml en seringue pré remplie : 1 ml

HB VAX DNA
susp inj IM 40 µg/ml : fl 1 ml [rés usage hosp]

VAX DNA
susp inj IM Enf/Nour/NN 5 µg/0.5 ml en ser : 0,5 ml

INFANRIX Polio ENF
suspension injectable (IM) en seringue pré-remplie

INFANRIX Polio Hib NOUR
poudre et suspension pour suspension injectable (IM)

PENTACOQ
poudre et suspension pour suspension injectable IM

PENTAVAC
pdre et susp pr susp injectable en ser pré-remplie

PENTHIBest
poudre et suspension pour suspension injectable IM [rés.usage hosp.]

REVAXIS
suspension injectable/ TETRACOQ suspension injectable IM

TETRAVAC ACELLULAIRE
suspension injectable en seringue pré remplie

TICOVAC 2.7
microg susp inj en seringue pré remplie vaccin de l'encéphalite à tiques, adsorbé

TWINRIX ADULTE 720/20
suspension injectable en seringue pré remplie

TWINRIX ENFANT 360/10
suspension injectable en seringue pré remplie

VACCIN DTCP PASTEUR
suspension injectable

IM/ VACCIN TETANIQUE PASTEUR
suspension injectable/

VAXICOQ
suspension injectable, vaccin coquelucheux adsorbé sur hydroxyde d'aluminium
D.T.VAX
solution injectale

HAVRIX 720 UI
1 ml suspension injectable IM

HAVRIX ENT-NOUR
360U/0.5 ml susp inj IM

PENTACOQ
lyoph et susp pr susp inj en ser pré remplie bi compartimentée

PENT-HIBest
lyoph et susp pr susp inj en ser pré remplie bi compartimentée

TETAVAX
suspension injectable

VACCIN DT PASTEUR
sol inj

VACCIN HEVAC B PASTEUR
susp inj
Source :
Site de la Banque de Données Automatisée sur les médicaments.
Adresse URL :http://www.biam2.org
Communiqué de Paolo Scampa, Membre permanent de l'AIPRI
Association Internationale pour la Protection contre les Rayons Ionisants

La lente et éternelle criminalité des nanoparticules radioactives disséminées dans l'air du monde par milliards de milliards de milliards, à la suite des explosions des armes à l'uranium "appauvri" est un fait aussi dramatique qu'irréfutable. Voyons pourquoi en commençant par les chiffres.

A: Pour obtenir 1 Curie, c'est à dire 37 000 000 000 désintégrations atomiques par seconde, il faut environ 3 tonnes d'U238. ( 1 Becquerel = 1 désintégration atomique par seconde)

Durant la dernière guerre du Golfe, 3 000 tonnes de cet uranium "appauvri" ont été employées et les analyses du Pentagone [1] retiennent déjà que parmi les soldats, les pertes pour cancer se situeront autour de 40-50%. Inutile de souligner que les populations civiles seront tout autant atteintes [2]. Mais à qui importe que là-bas la moitié des irakiens meurt, à qui importe que nos propres enfants meurent par ici, par moitié [3] Respirer de l'air dénucléarisé ne fait pas partie de nos acclamés Droits de l'Homme. Nous sommes les démocratiques kamikazes atomiques. Du reste, il est peut être déjà trop tard !

B : 1 gramme de U238 = 12 332 Becquerel soit 12 332 désintégrations atomiques par seconde.

C: 1 millionième de gramme de U238 = 0,012332 Becquerel

D: Les cellules sont sans la protection face aux tirs radioactifs alpha internes que la peau, elle, peut garantir face aux tirs alpha externes. Venus de l'extérieur du corps, ces tirs peuvent être arrêtés par la couche cornée de la peau, venus par la respiration et les poumons à l'intérieur du corps, NON ils ne peuvent pas être arrêtés. Les cellules n'ont vraiment pas de peau. Bloquée à l'intérieur du corps, à proximité des cellules, sinon dedans, une minuscule particule de un gramme divisée par 1 000 000 (un gramme divisé par un million, c'est-à-dire un million de fois plus petit que le gramme, c'est de l'ordre du nano-gramme et c'est pourquoi on les appelle nanoparticules) "offre" en un an une irradiation interne alpha de TROIS CENT-QUATRE-VINGT-MILLE Becquerel. Pour comprendre la radioactivité interne il incombe de compter les secondes qui passent pendant tout le processus de l'irradiation et non pas de considérer uniquement l'intensité par seconde d'une irradiation. D'ailleurs les doses "admissibles" maximales sont toujours données en référence à un certain nombre de Becquerel durant une période donnée (en une seconde, en un jour, en un an, etc). Elles sont fixées par les grands organismes spécialisés mondiaux ou nationaux (OMS, ou autre, ainsi que les gouvernements nationaux). Prendre la valeur d'une seule seconde d'irradiation comme mesure de dangerosité ridiculise la "létalité" ( = pouvoir mortel) des nanoparticules et trompe le public:
"Mais que peut une particule qui émet 0,001 Bq ! Soyons sérieux !"
C'est ici dans ce silence fait sur les millions de secondes qui habitent une année que se situe néanmoins la désinformation, le négationisme assassin, l'abyssale ignorance kamikaze de nos dirigeants qui portent la mort atomique à eux-mêmes, à leurs propres soldats, à leurs propres fils, à leurs propres populations, à l'humanité entière et au futur. Les nanoparticules, en raison de leur taille infiniment petite séjournent longtemps dans le corps, au coeur même des noyaux des cellules parfois. Elles ont donc tout le temps d'accomplir, lentement mais sûrement, leur travail destructeur causant à la fin des cancers. C'est dans le décours du temps que s'inscrit l'atomique vérité mortelle [4]. C'est simple à comprendre.
Le péril est dans le caractère chronique, lancinant, interne d'un bombardement ionisant limité à une minuscule aire cellulaire où stagne une microscopique particule atomique. C'est là que grossit le cancer. A une ionisation chronique aucun tissu vivant ne résiste, aucune cellule ne se restaure correctement lorsqu'elle est soumise à un semblable bombardement rapproché et répété. Ses uniques mais suicidaires réponses biologiques sont faites de nécroses et de mutations génétiques pathogènes [5] dont les visibles effets macroscopiques, le cancer, seront trop tard perçus des années après.

C'est simple à comprendre. Les fines poussières radioactives sont des graines de tumeur qui ont besoin de temps pour croître dans les organismes. Et elles croissent et elles croîtront monstrueusement. C'est simple à comprendre. Non pas la mort fulgurante d'Hiroshima mais la longue agonie radioactive. Non pas l'immédiate mort par explosion, mais la lente mort différée par contamination. Inspirer et puis, lentement, expirer. A côté d'autres [6], les germes atomiques de l'agonie alpha sont dans l'air.

NOTES:
A : 60 secondes x 60 minutes x 24 heures x 365 jours = 31 536 000 secondes par an.

B: 0,0123322892 ( valeur Bq de 1/1 000 000 gramme de U238 - UA-) x 31 536 000 = 388 911 Bq an

[1] World affairs. The journal of international issues. Planet Earth As Weapon and Target, Leuren Moret
Adresse URL :http://www.worldaffairsjournal.com/article1.htm

[2] L'uranio impoverito resterà in Iraq per generazioni, Doug ROKKE, ex responsable du Pentagone pour le programme de l'Uranium Appauvri (il fut chargé du nettoyage du terrain après la première guerre du Golfe. Tâche trop importante, il n'a pas pu mener à bien sa mission par une véritable décontamination totale et efficace. Il milite maintenant ardemment contre l'usage de l'Uranium Appauvri).
Adresse URL :http://www.indicius.it/usa 25.htm

[3] "Did the use of Uranium weapons in Gulf War 2 result in contamination of Europe ? Evidence from the measurements of the Atomic Weapons Establishment (AWE), Aldermaston, Berkshire, UK" - Chris Busby and Saoirse Morgan.
Adresse URL :http://www.llrc.org/aldermastrept.pdf

[4] URANIUM et PLUTONIUM, c'est pas du chocolat, Maurice Eugêne ANDRE.
Adresse URL :http://users.skynet.be/mauriceandre/

[5] Le bombardement du cytoplasme peut induire des mutations de l'ADN nucléaire, Charles DAY
Adresse URL :http://www.raraf.org/sites/larech.htm

[6] Adresse URL :http://www.nanodiagnostics.it


IMPORTANT: Le questionnaire d'auto-évaluation d'exposition à l'Uranium du Pr. Durakovic.
(A lire et à compléter vous-même SI VOUS CROYEZ AVOIR ETE CONTAMINE)


Haut de page
Accueil
L'association
Statuts
Composition
But et actions
Instruction pénale
Bon de soutien 2010
Comment adhérer ?
Les livres
Notre album photo

Données médicales
Synthèses
Pathologies
Les études
Recherches à effectuer

Documents
Présidentielles 2007
Assemblée Nationale
Document à télécharger
Les actualités
Communiqués de presse
Articles de presse
Courriers
Photos guerre des Balkans
Photos guerre du Golfe
Vidéos et audio

Divers
Les actions
Vos témoignages
Vos avis de recherche
U.A. - Eléments de débats
Liens
Contact


Association AVIGOLFE - contact@avigolfe.com
© Avigolfe 2017 - Conception site : Fabien Lacroix