L'association > Les livres

Guerre du Golfe - La sale guerre propre
écrit par Christine Abdelkrim-Delanne
Editions Le cherche midi
Notre Présidente d'honneur Christine Abdelkrim-Delanne, journaliste, est l'auteur du livre : Guerre du Golfe "La sale guerre propre".

En France, une chape de plomb a longtemps maintenu le plus grand secret sur les conséquences sanitaires de cette guerre du Golfe.
Depuis l'année 2000, des voix se sont élevées pour tenter de briser le silence sur cette sale guerre propre, qui non seulement continue de tuer plus de 10 ans plus tard, mais qui aurait fait plus de victimes après la cessation des combats que pendant.
Le livre regroupe des documents officiels militaires américains et français, des études scientifiques, des témoignages de soldats et des reportages. C'est un document exclusif et saisissant de vérité. Nous vous recommandons la lecture de cet ouvrage, véritable travail d'enquête qui a permis de dénoncer, en France, le mythe de la guerre propre.
Armes sales, guerre propre ?
écrit par Marleen Teugels
Editions Labor
Il revient sur la guerre du Golfe de 1991, avec notamment une très longue explication des mycoplasmes présents chez 40% des vétérans américains souffrant de fatigue chronique. De quoi s' agit-il ? Pourquoi cette présence et en tel pourcentage ? Comment en guérir ? Les risques pour l'entourage ? Voilà, entre autre, pourquoi nous demandons en France des examens médicaux plus sérieux que ceux qui sont pratiqués actuellement. C'est aussi pour nous l'occasion de demander des études modernes et sérieuses sur les causes des maladies dont souffrent les vétérans français. Mais sur ce point précis des mycoplasmes, le Service de Santé des Armées étaient déjà au courant dès 1994 puisqu'il a pratiqué une recherche de mycoplasmes chez un vétéran des Balkans. Nous en avons la preuve par témoignage et compte rendu médical. Combien de vétérans français de la guerre du Golfe ou des Balkans ont entendu parler de "mycoplasmes" ?
Ce livre traite aussi et surtout des Balkans. Axé sur le contingent des casques bleus belges dans les Balkans, il apporte des infos intéressantes pour tous ceux qui se sont trouvés dans les Balkans entre 1992 et 1999. Le contingent français a connu les mêmes risques pour la santé. Bien documenté (notamment grâce à l'aide d'un membre des services secrets belges) avec de nombreux liens ou références de documents. Son auteur a aidé Avigolfe par un envoi régulier de documents (tant pour le Golfe que pour les Balkans) pendant deux ans.
Les armes à Uranium appauvri, jalons pour une interdiction
écrit par Bruno Barrillot, Corinne Castanier, Bruno Chareyron, Christophe De Brouwer, Luc Mampaey, Claudine-Mariko Richard et Nicolas Tavitian
Editions GRIP
Très bien fait et rédigé par des spécialistes. Chacun traitant de l'uranium appauvri. Vous aurez ainsi une meilleure idée sur cette question "épineuse".
Irradié pour la France
écrit par Jean-Henry Bouffard
Editions Les auteurs du Petit Pavé
"Les vétérans des essais nucléaires ont servi la Nation au péril de leur santé, de leur vie, sans la reconnaissance de cette dernière. Pourtant, ils auraient été en droit de la réclamer […] L'ennemi est invisible, impalpable mais il bombarde, il transperce pour détruire lentement mais surement. Pour beaucoup d'entre eux, la vie sera courte et certains la finiront dès l'âge de 20 ans."

C'est l'histoire de ces hommes, artisans du nucléaire militaire français que l'auteur nous restitue sans détour ni artifice.

Avant-propos : Les essais nucléaires en Polynésie sur les atolls de Moruroa et Fangataufa ont constitué le point le plus observé de la planète entre 1966 et 1998. Toutes les techniques de recherches et d'analyse ont été mises en oeuvre aux différents moments. La Polynésie française couvrant une surface maritime très étendue, la mise en place de moyens en Forces aéronavales et navales fut très impressionnante puisque cela représentait 80% des effectifs militaires français déployés sur différents sites, embarqués ou à terre. Ce qui entraîne une logistique en conséquence, navires ateliers, pétroliers ravitailleurs, navires de transports de matériel, d'engins amphibies ou terrestres. De l'avitaillement pour les porte-avions, des ateliers de réparations à terre, un navire labo, un navire de surveillance des points sensibles, des avions de SURMAR et de transport avec les ateliers de réparations, arsenal à Papeete, etc. La dispersion des militaires de toutes les armes sur plusieurs atolls et îles, la plus proche de Moruroa étant Turéia (100 kilomètres) et Tahiti la plus éloignée (1300 kilomètres environ) vous donne à peu près l'étendue du territoire à surveiller.

Haut de page
Accueil
L'association
Statuts
Composition
But et actions
Instruction pénale
Bon de soutien 2010
Comment adhérer ?
Les livres
Notre album photo

Données médicales
Synthèses
Pathologies
Les études
Recherches à effectuer

Documents
Présidentielles 2007
Assemblée Nationale
Document à télécharger
Les actualités
Communiqués de presse
Articles de presse
Courriers
Photos guerre des Balkans
Photos guerre du Golfe
Vidéos et audio

Divers
Les actions
Vos témoignages
Vos avis de recherche
U.A. - Eléments de débats
Liens
Contact


Association AVIGOLFE - contact@avigolfe.com
© Avigolfe 2017 - Conception site : Fabien Lacroix