L'association > But et actions

AVIGOLFE a été contactée par plus de 1200 personnes ou familles concernées. 370 dossiers ont été enregistrés dont 36 décès. Les maladies graves les plus fréquemment signalées sont les cancers, les leucémies, les lymphomes. Tout aussi fréquentes sont les dépressions menant parfois aux suicides, les maladies neurologiques ou psychiatriques. On a aussi enregistré des naissances d'enfants malformés dans des familles de vétérans. AVIGOLFE s'emploie donc à informer les victimes et à les aider à obtenir reconnaissance et réparation. Elle intervient aussi auprès des autorités et des médias.

Le site internet d'AVIGOLFE est animé par un adhérent : http : //www.avigolfe.com



Par ses actions, AVIGOLFE a obtenu :


La mise en place de la Mission Parlementaire d'Information MAIS AVIGOLFE A TOUJOURS DEMANDE ET CONTINUE DE LE FAIRE LA CREATION D'UNE COMMISSION D'ENQUETE ! Le vote D'UNE LOI reconnaissant LE LIEN D'IMPUTABILITE entre le séjour sur le champ de bataille et les pathologies recensées dont l'origine est vraisemblablement liée avec le vécu.

L'étude épidémiologique dirigée par le Professeur SALAMON, MAIS ELLE N'A CONCERNE QUE LES VETERANS DU GOLFE. En ont été exclus, les vétérans des Balkans et du Kosovo. MAIS SURTOUT, LES CAS DE MORTALITE N'ONT PAS ETE ETUDIES ! Le Pr Salamon a déclaré publiquement que ce dernier point n'était pas dans sa mission. En Effet, c'est l'Institut de Veille Sanitaire qui aurait du en être chargé. A ce jour, PERSONNE, ni AUCUN ORGANISME n'étudie les cas de mortalité QUE NOUS SAVONS ETRE EN RAPPORT DIRECT avec les causes de risques sur le terrain (guerre du Golfe ou des Balkans).

L'instruction de plaintes déposées par des victimes malades ou par leurs représentants (en cas de décès) par une juge du Pôle Santé de Paris. C'est bien souvent la seule action encore possible pour les victimes lorsque toutes les demandes de pension ont été rejetées.

Le dépôt, à l'Assemblée Nationale, en 2003, d'une proposition de résolution intitulée : Création d'une commission d'enquête sur la production et l'utilisation par la France d'armement à l'uranium appauvri et ses risques sanitaires.

Le dépôt, à l'Assemblée Nationale, en 2003, d'une proposition de loi sur : La reconnaissance des "maladies de la guerre du Golfe et des Balkans".

L'association joue à l'heure actuelle un rôle d'utilité publique sans en avoir le statut. Sa Commission juridique informe les adhérents sur leurs droits, les dirige vers les structures concernées en leur expliquant la (ou les) démarche(s) administrative(s) à effectuer.



Les domaines privilégiés sont :


- La reconnaissance des actions militaires passées (carte du combattant, Titre de Reconnaissance de la Nation),

- les démarches à effectuer pour demander l'ouverture d'un dossier de pension d'invalidité ou l'octroi d'une allocation adulte handicapé ( militaire : anciens combattants - civil : COTOREP),

- la réversion des retraites au profit des veuves de militaires ou de leurs enfants,

- l'action sociale des Armées : qui a droit à Quoi ?

- l'orientation médicale des malades : vers quelles structures se diriger ?

AVIGOLFE s'est donnée pour mission de faire toute la lumière sur les maladies développées par les personnels, présents dans le Golfe ou les Balkans/Kosovo pendant la guerre, depuis leur retour en France, ainsi que la défense de leurs intérêts. A ce titre, elle intervient dans les médias, demande audiences ou écrit à différents ministères concernés, prend contact avec des parlementaires et avec toutes personnes ou organismes susceptibles de l'aider dans cette mission.

L'association a rendu public au début de l'année 2002, un rapport intitulé : "Quand les chiennes aboient… Réponse à la Mission d'Information Parlementaire sur le Golfe". Ce document de 300 pages est largement documenté par les adhérents ou des recherches d'archives faites par une journaliste, Mme ABDELKRIM-DELANNE, sa rédactrice.
Il dénonce les erreurs, les omissions ou les contre-vérités relevées dans les conclusions des travaux de la Mission d'Information Parlementaire sur les risques sanitaires auxquels ont pu être exposés les militaires français durant la guerre du Golfe (Rapport du 15 mai 2001, n.3505).

AVIGOLFE est une association apolitique et défend sans exclusive tous ses adhérents.
Haut de page
Accueil
L'association
Statuts
Composition
But et actions
Instruction pénale
Bon de soutien 2010
Comment adhérer ?
Les livres
Notre album photo

Données médicales
Synthèses
Pathologies
Les études
Recherches à effectuer

Documents
Présidentielles 2007
Assemblée Nationale
Document à télécharger
Les actualités
Communiqués de presse
Articles de presse
Courriers
Photos guerre des Balkans
Photos guerre du Golfe
Vidéos et audio

Divers
Les actions
Vos témoignages
Vos avis de recherche
U.A. - Eléments de débats
Liens
Contact


Association AVIGOLFE - contact@avigolfe.com
© Avigolfe 2017 - Conception site : Fabien Lacroix